Elles avaient tenté de protéger les pelouses en courant après les troupeaux comme elles faisaient fuir les papillons, mais les moutons avaient fait « Bée » et savouré l'herbe grasse.

Les moutons ne mangeaient pas d'œufs, mais ils ne leur accordaient pas plus d'attention qu'à de simples cailloux et les piétinaient sans vergogne. Pour les protéger, Charlotte et Joséphine les avaient entassés dans la cave, En deux ans, elles en avaient accumulé 1248, et encore, il n'y avait pas eu d'année bissextile!

Les ruminants envolés, les deux poules consternées observaient le jardin dévasté en pensant à la belle époque de Monsieur Cacapoule.
Elles étaient maigres et décolorées, la rouquine devenue jaune et la noire grisâtre. Il leur manquait des plumes, perdues au cours de batailles homériques contre les moutons.

Depuis le départ de Monsieur Cacapoule, elles avaient trouvé suffisamment de nourriture dans le jardin sans avoir besoin d'entamer les sacs de graines de la cave, mais à présent, plus un seul ver de terre n'osait s'aventurer sur le terrain dévasté et les poules avaient faim.

Page 14